Accès au système Bi

Nos points de vente

> Rechercher un point de vente

Les combles aménageables : l'état des lieux de la structure







Avant toute démarche liée à l’aménagement de vos combles, il est nécessaire de réaliser un diagnostic complet de l’état de la charpente et du plancher. Nous vous recommandons de faire appel à un professionnel pour réaliser un état des lieux complet. N'hésitez pas à vous renseigner dans nos agences.

1) LA CHARPENTE

Un premier examen visuel vous donnera une bonne indication de l’état de la charpente.
Voici les trois points d’attention majeurs :

- La présence de déformations. Elles peuvent fragiliser la structure, même si elles sont présentes depuis longtemps. Des autres signes indirects comme des tâches d’humidité peuvent révéler une déformation.


 - La présence de termites. Les insectes xylophages s’attaquent à tout type de bois, y compris les bois sains. Le diagnostic doit se faire en présence d’un expert.


 - La présence de champignons. L’humidité favorise le développement de moisissures qui peuvent endommager la charpente.




2) LE PLANCHER

Le plancher doit être porteur et assez solide pour supporter les charges liées à l’aménagement des combles. Si le plancher est en béton, il sera porteur. Par contre, si le plancher est en bois, sa solidité dépendra de l’état des solives (ossature du plancher) et de l’endroit où elles se trouvent.

Le plancher doit être renforcé si :

- Il est solide mais irrégulier : il faut alors le mettre à niveau avec une chape sèche (granulats légers+plaques OSB);

- Il est peu solide : si les solives sont espacées de plus de 40 cm, le plancher doit être renforcé avec des lambourdes avant de réaliser une chape sèche.

Un nouveau plancher doit être créé si :

- Le plancher existant est en mauvais état : solives fendues, déformées ou attaquées par des termites;

- Le plancher est non porteur : c’est souvent le cas des charpentes à fermettes avec faux plafond suspendu.


Quoi qu’il arrive : il est mieux d’opter pour des solutions légères comme le plancher collaborant ou le bois.

Bon à savoir : les charges d’exploitation du plancher doivent être de 150 kg/m² environ et uniformément réparties. Les points de surcharge doivent être renforcés.



       


  • Spécialiste Gros Œuvre, maçonnerie, couverture, isolation, menuiserie, outillage, carrelage et sanitaire BigMat GIRARDON MATERIAUX
    est à votre service pour tous vos travaux de rénovation et de construction.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
le partenaire des médias